Étriers cheval : comment bien les choisir ?

Choisir ses étriers ne devrait à priori pas être une tâche si compliquée mais on réalise rapidement qu’il en existe un grand nombre sur le marché. Il est donc important de comprendre lesquels sont les plus adaptés à ta pratique et à ton budget.

La taille

Tout d’abord, les étriers sont un élément important de la sécurité et ils ne doivent jamais être trop petits. Il existe trois largeurs différentes d’étriers :
– 10 cm : taille enfant (pointures jusqu’au 34).
– 11 cm : étriers intermédiaires (du 35 au 39).
– 12 cm : taille adulte. Certaines marques vont aussi jusqu’à 13 cm. 

Les matières

En acier, inox ou laiton, en aluminium ou composite… La dimension esthétique et le poids auront donc leur importance en fonction de tes préférences et de la discipline que tu pratiques. Le dressage, par exemple, préconise plutôt des étriers lourds et discrets. Par ailleurs, sache qu’un étrier lourd aide à fixer sa jambe, surtout lorsque l’on débute. Certains cavaliers perdent plus fréquemment leurs étriers s’ils sont trop légers. 

Le plancher

Plancher standard ou large ; plat, incliné ou smilé (arrondi avec inclinaison) ; cranté avec ou sans pointes anti-dérapantes… Le choix dépendra avant tout de ta façon de monter et de ta discipline de prédilection. Par exemple, un plancher plat facilitera l’équilibre en suspension à l’obstacle. Il est aussi utilisé en dressage afin de chausser long. Le plancher à pointes en inox accentue l’adhérence, il est donc très utilisé en saut d’obstacle et en complet. Par contre, un plancher incliné facilitera la descente du talon si tu chausses court. 

Le confort

Il existe des étriers à œillet droit, ou bien orienté ou perpendiculaire qui sont plus faciles à chausser. Les branches peuvent être articulées avec des ressorts amortissants pour mieux suivre les mouvements du pied. Tu choisiras peut-être des branches asymétriques afin de mieux rentrer ta pointe de pied. Et en saut d’obstacle, tu préfèreras peut-être des étriers amortissants. Bref, les options sont multiples et il est important d’essayer différents modèles en fonction de sa pratique, ses défauts, ses douleurs articulaires, etc.

La sécurité

Du côté de la sécurité, il existe différents modèles qui libèrent le pied en cas de chute. Par exemple, certains étriers ont une branche qui est remplacée par un anneau élastique amovible. D’autre ont une branche aimantée ou souple qui s’ouvre. Chez Rid’Up, l’œillet se détache afin de désolidariser l’étrier de l’étrivière. 

Le budget

Petits prix
– Dans la catégorie d’entrée de gamme, Décathlon propose des étriers composite pour enfants à partir de 10€, classiques en inox à 20€ et un modèle léger en plastique à planchers larges de chez Waldhausen pour 30€.
– De même, la marque Feeling (du groupe Ekkia) propose des étriers d’entrée de gamme composites à partir de 18,90€ et en aluminium de 29,90€ à 95€.
– La marque belge Compositi propose un vaste choix d’étriers composite légers et solides à partir de 20€ et des étriers à semelles larges avec une couche absorbant les chocs à partir de 32€. 

Budget intermédiaire
Dans le milieu de gamme, on trouve le modèle Compositi Eole à 99€ avec une semelle large et inclinée absorbant les chocs.
Jin Stirrup (groupe Ekkia) propose peut-être la plus large gamme d’étriers (de 50 à 300€). Son modèle Evol à plancher large, grip aluminium et confectionné en matières entièrement recyclables coûte 119€.
Dans cette catégorie de budget, l’allemand Sprenger propose des étriers classiques et des modèles articulés amortissant afin de soulager les articulations.
Et l’italien Acavallo propose des étriers de sécurité (modèles Opera à 99€ ou Arena AluPro à 149€) et deux modèles aux planchers rotatifs réglables aux alentours de 70€. 

Haut de gamme
À nouveau chez Compositi, le modèle Ellipse réunit sécurité, confort et design à partir de 189€. La branche extérieure est ouverte et sa semelle large inclinée avec amortisseur garantit un grand confort.

Alfa-Jump propose d’élégants étriers en aluminium taillé dans la masse. Leur design épuré les rend particulièrement discrets et adaptés à toutes les disciplines. Leurs modèles à plancher plat, incliné ou smilé (design exclusif de la marque) débutent à 214€ et un plancher à pointes te reviendra à 249€. Les planchers sont d’ailleurs interchangeables et un kit te coûtera à partir de 109€.

Le très innovant FreeJump propose sa célèbre ligne d’étriers monobranche « Soft’Up » à partir de 239€. Les tout derniers « Soft’Up Pro+ » sont commercialisés entre 269 et 299€ avec un plancher encore plus large, une grande capacité d’absorption des chocs, des crampons anti-dérapants réhaussés et une branche externe souple. Leur modèle fermé à plancher sur coussin d’air « Air’s » est entièrement personnalisable à partir de 189€.

De leur côté, les français de Flex-on proposent des étriers alliant sécurité, absorption des vibrations et personnalisation. Leur modèle « Green » débute à 179€, le « Safe-on » qui s’ouvre sur le côté en cas de chute commence à 239€ et les modèles « Aluminium » et l’élégant « Hunter » sont disponibles à partir de 269€.

Luxe :
Enfin, dans cette dernière catégorie, la Maison Hermès propose ses étriers « Soft Up Pro » développés en collaboration avec FreeJump à 410€. Sa branche externe souple et son plancher large antidérapant incliné garantissent confort et sécurité.
Pour aller plus loin dans l’innovation, les suédois d’Ophena ont développé des étriers magnétiques tout à fait hors norme ! Les modèles « Ophena S » à 319€ et « Ophena T » en titane à 799€ sont des étriers ouverts qui fonctionnent avec une paire de semelles magnétiques à insérer dans ses bottes. Celle-ci génère une connexion magnétique entre les étriers et les bottes qui offre une excellence adhérence.

En bref, c’est à l’usage que l’on réalise si ses étriers sont adaptés. Le choix est vaste, donc prends ton temps pour les choisir et n’hésite pas à consulter les avis dans ton entourage !

As-tu déjà rencontré des problèmes pour choisir tes étriers ? Laisse-moi un commentaire ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page