Gilet de protection équitation : Comment le choisir ?

Le gilet de protection est important en équitation. En effet, c’est un sport qui peut être dangereux et une protection dorsale est un bon moyen de se protéger en cas de chute. Certains cavaliers en portent une pour se rassurer sur le plat, d’autres car ils pratiquent des disciplines plus dangereuses. Certains parents apprécient aussi cette protection pour leurs enfants qui débutent. Le choix se fait en fonction de plusieurs critères. D’abord, le type de protection puis le niveau de protection nécessaire à ta pratique.

Types de protections

Il existe en effet différents types de protections adaptées à différentes disciplines et à différents niveaux de risques :

La coque dorsale protège mais que le dos. Elle se présente soit sous la forme d’une coque rigide articulée, soit sous celle d’une plaque de mousse plus souple insérée dans un gilet. Son niveau de protection est moindre par rapport au gilet mais c’est souvent la protection la plus économique.

Le gilet de sécurité protège le torse et le dos. Il est composé de plaques en mousse et peut être homologué pour le cross selon les modèles. Il est en général commercialisé dans des budgets intermédiaires. Au sein de cette catégorie, il existe aussi le gilet articulé qui est plus flexible car composé d’un ensemble de morceaux articulés et le gilet gonflable qui est léger et confortable car équipé de chambres à air qui restent gonflées et sans système de déclenchement.

Pour finir, il existe le gilet airbag qui protège le dos, de la nuque au coccyx, l’abdomen, la cage thoracique et les hanches (en fonction des modèles). En cas de chute, la liaison avec la selle est rompue et le système est dégoupillé entraînant le gonflage instantané du gilet. 

Niveau de protection et normes de sécurité

Comme tu peux le constater, le choix est très vaste. Il est donc essentiel de sélectionner ta protection en fonction de son homologation. La norme actuellement en vigueur est la CE EN 13158. Il existe 3 niveaux de protection au sein de celle-ci :
D’abord, le niveau 1 : protection minimale réservée aux jockeys professionnels ;
Ensuite, le niveau 2 : protection appropriée à une pratique à risque intermédiaire. C’est à dire des activités équestres de loisir, du débutant au cavalier expert ;
Puis, le niveau 3 : protection supérieure appropriée aussi bien à l’équitation de loisir qu’à la compétition (obligatoire pour l’attelage et le concours complet).

Attention, les dorsales ne dépendent pas des mêmes normes. Elles dépendent de la EN1621-2 et ne sont pas autorisées en compétition. Le niveau 2 dans les dorsales, par exemple, ne correspond pas au niveau 2 de la norme CE EN 13158. De quoi s’y perdre… 

Quelques précautions à prendre

Les gilets de protection et les airbags se portent au-dessus des vêtements du cavalier (mais pas sur un blouson car trop épais) en équitation. Et pour le cross ou les compétitions, l’airbag doit être porté en complément d’une protection rigide homologuée. En effet, l’airbag peut ne pas se déclencher en cas de panache (chute simultanée du cheval et du cavalier).
De plus, les airbags ne sont en général pas adaptés aux enfants de moins de 35kg. Un dernier point à ne pas négliger est le coût des cartouches de gaz pour ces gilets. Tu devras les remplacer après chaque chute. Compare donc bien les prix car ils peuvent varier.

Quel budget pour ton gilet de protection en équitation?

Voici une liste détaillée non-exhaustive de ce que de grands fabricants proposent actuellement sur le marché :

Marques multi-modèles

Fouganza (chez Décathlon) propose des dorsales de 35€ à 45€, des gilets de protection de 40 à 70€ et le gilet airbag « Spark II », une protection haute performance au prix le plus bas du marché à 369€.

Equithème (du groupe EKKIA) offre un vaste choix avec des dorsales à partir de 75.90€, des gilets de protection de niveau 3 à partir de 109€, jusqu’à leur modèle airbag « Air » à 459€.

Dorsales et gilets

Le sellier allemand Stübben propose des dorsales aux alentours de 180€ et un gilet de protection assurant une grande aisance de mouvement pour 239€.
Pour sa part, l’autrichien Komperdell commercialise un vaste choix d’un grand confort pour les enfants et les adultes, comme leur gilet à fermeture à glissière à 269€ (conforme EN 13158:2018 niveau 3) composé de mousses de protection qui s’adaptent à ta morphologie. Il propose aussi une ligne de vêtements fonctionnels intégrant leur protection dorsale la plus souple : le sweat veste à capuche coûte 199€ et le gilet Thermo sans manches débute à 149€ (coupe homme ou femme avec ou sans capuche). 

Gilets airbag

La marque française Segura propose son « C-Protect Air » au tarif très compétitif de 399.90€, développé grâce à leur expertise dans le monde de la moto.
Hit-air, le pionnier japonais propose aussi des produits entre 440 et 535€. Ils offrent une protection de la colonne vertébrale très complète. De plus, l’insertion de deux plaques de mousse de part et d’autre du thorax assure une meilleure protection de l’abdomen.

Pour sa part, Hélite propose son modèle Zip’In 2 à 495€ qui peut se porter seul ou sous un vêtement homologué. Le Zip’In 1 à 399€, lui, se porte uniquement sous un vêtement homologué compatible. Combiné avec un joli blouson, l’ensemble te reviendra à 548€. Pour encore plus de choix et d’élégance, les marques Dada Sport et Oscar & Gabrielle ont collaboré avec Hélite pour proposer plusieurs lignes de vêtements compatibles.

De même, HorsePilot et In&Motion ont conçu un airbag pouvant être intégré sous différents vêtements homologués. L’airbag te reviendra à 499€. Il peut être combiné, par exemple, avec une élégante veste de concours à 425€. Il existe aussi un Light Pack à 25€ permettant de porter l’airbag seul.  

Gilets gonflés

Le français RXR, qui créé des protections de motocross et de vélo de descente, propose des gilets airbag 2.0 nouvelle génération qui reste toujours gonflés. Ils ont l’avantage d’être confortables, extrêmement souples et légers. L’I-Cross (homologué CE 13158:2018 niveau 3) est commercialisé à partir de 199€. Respectant la norme 1621-2, le Bullet est à 189€ et le R-Pro, utilisable sous les vêtements, te coûtera 229€. La marque propose également une option d’essai ou la location de son matériel.

Gilets articulés

Pour finir, Equithème propose des gilets articulés en mousse ultra légère (homologué pour le cross) à partir de 119€ et le très innovant Dainese, spécialisé dans les protections pour la moto, propose des gilets composés d’une structure hexagonale en mousse légère et respirante pour un confort exemplaire à partir de 229€.

Pour conclure, nous espérons que ce petit tour d’horizon t’aidera à choisir ta protection.

As-tu déjà rencontré des problèmes pour choisir ton gilet ? Laisse-moi un commentaire ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page