Tourner court à cheval : exemples de dispositifs

Bien tourner court à cheval sert dans toutes les disciplines, notamment en saut d’obstacles pour casser le chrono et gagner l’épreuve mais également en polo. Voici quelques dispositifs de travail que je te conseille.

Bien tourner court à cheval : premier dispositif 

Quatre couloirs de barres (ça fait huit barres au sol) disposés en forme de carré. Tu vas dessiner un carré avec ton cheval, à main droite comme à main gauche. Et au fur et à mesure, tu vas le rendre de plus en plus petit. Ton cheval va être contenu dans les couloirs et contraint de tourner court. C’est déjà un travail très difficile. Une fois cet exercice maîtrisé, ton cheval devrait bien tourner court.

Commence l’exercice progressivement, passe dans un couloir, fais un grand tour, puis passe dans un autre. Essaye ensuite d’en enchaîner deux. Faire pareil à l’autre main. Ensuite essaye d’en enchaîner trois puis quatre. Ton cheval va progressivement se caler dans le dispositif. Une fois les quatre couloirs enchaînés à une main, essaye en changeant de main. 

Dans cet exercice, le plus important est que ton cheval soit droit. Cela peut paraître paradoxal parce que l’on ne fait que tourner. Ton cheval ne doit pas être traversé, trop plié. Il faut essayer de le redresser. On dit qu’un cheval est droit sur son cercle quand il est incurvé de façon juste.

Ensuite, tu peux resserrer un peu les couloirs pour avoirs des trajectoires plus courtes. L’important est de réussir à garder ton cheval droit dans ses courbes et qu’il continue à être calé. Si cela devient trop dur, que cela ne devient que de la contrainte, tu risques d’avoir un problème le jour du parcours. C’est un exercice qui cadre vraiment les chevaux. Ton cheval doit bien se rassembler pour tourner court dans un parcours
Enfin, recommence de l’autre main. Lorsque ton cheval est bien dans ce dispositif et qu’il est prêt à tourner, tu peux passer au second.

Le deuxième dispositif

Il faut confirmer avec des obstacles. Mets en place plusieurs oxers et/ou verticaux et essaye d’améliorer tes tournants en les faisant de plus en plus courts. Commence toujours par montrer à ton cheval une fois sans être trop dur. Ensuite tu peux devenir plus exigeant.

Une astuce : pour tourner en l’air, le regard conditionne l’expression du corps du cavalier. Et donc le tournant du cheval ainsi que son attitude. 
Regarde absolument où tu veux aller, dès la battue d’appel (lorsque ton cheval amène ses postérieurs sous lui), lorsque tu as vu ton obstacle et que tu es sûr de bien sauter. Il faut tout de suite te concentrer sur le second obstacle. 

Le regard est fondamental car, sans y penser, tu vas orienter ton corps vers ta cible. Tes jambes vont bouger, tes épaules et tes mains également. Ton cheval va forcément le sentir ! 
Pour résumer, pour t’entraîner à tourner court, pense en premier à ton regard. C’est vraiment fondamental. S’il y a une chose à retenir, c’est bien celle-là. Ensuite, entraîne-toi sur du facile (sur du plat avec un carré), vas-y progressivement et surtout ne saute pas trop haut.

As-tu des difficultés à tourner court à cheval ? Laisse-moi un commentaire 

1 réflexion sur “Tourner court à cheval : exemples de dispositifs”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page