Protection cheval : Comment bien les choisir ?

Les protections des membres de ton cheval peuvent te permettre d’éviter de nombreuses atteintes très gênantes. Par exemple, guêtres ouvertes ou fermées, bandes, cloches… Il est donc important de comprendre lesquelles choisir en fonction de ta monture et des risques liés aux disciplines que tu pratiques. Alors comment s’y retrouver ?

LES DIFFÉRENTS MODÈLES DE PROTECTION POUR TON CHEVAL

Il est essentiel de choisir des protections résistantes afin de minimiser les traumatismes directs sur la peau et les structures tendineuses, ligamentaires et osseuses. Néanmoins, elles restent légères afin de limiter l’effort à chaque foulée. Les récentes innovations cherchent donc à maximiser la protection, le confort et la respirabilité. Cela permet d’éviter la surchauffe des tendons, tout en minimisant le poids et l’absorption de l’eau des protections.

Les guêtres dites « ouvertes » ou protège-tendons offrent soutien et protection aux tendons des antérieurs et à l’arrière du boulet. Elles sont surtout utilisées à l’obstacle.

Les guêtres fermées ou intégrales enveloppent tout le canon et une partie, voire tout le boulet. Elles sont multi-usages et fréquemment utilisées en liberté, à la longe, sur le plat, en cross, etc. 

Les protège-boulets s’utilisent pour protéger les postérieurs. En effet, chez les chevaux qui se blessent en se touchant, ou bien en cross et à l’obstacle, c’est important.

Les cloches protègent les glomes, la couronne et le paturon qui sont des zones très fragiles. Un cheval qui se marche sur les antérieurs risque de graves blessures. Et elles sont indispensables en cross et en horse-ball par exemple.

Les bandes de polo et de travail offrent un bon maintien des tendons et des articulations. En revanche, la protection contre les impacts est moindre. Sache que les bandes de travail ne s’utilisent qu’avec des sous-bandes mais qu’il existe des modèles deux-en-un avec sous-bande intégrée. Il est néanmoins important de préciser que les bandes de travail sont particulièrement délicates à poser. Il y a des risques de tensions irrégulière ou pli mal placé qui peuvent apporter des douleurs aux tendons.

Tu trouveras aussi des bandes mixtes faites d’un assemblage de bande de polo et de travail. Pour finir, les bandages en gel perforé respirant offrent une excellente protection de travail contre les chocs. Elles peuvent être utilisées pour le repos après avoir été refroidies au congélateur.

LES DIFFÉRENTS MATÉRIAUX DE PROTECTION SUR LE CHEVAL

Le cuir exige plus d’entretien, mais il offre un excellent confort et une bonne solidité. Le cuir synthétique est facile à entretenir. Par contre sa durée de vie dépendra de la qualité des produits que tu choisiras. Le feutre et le néoprène sont économiques à l’achat. Ils sont souvent renforcés par une coque en plastique pour une meilleure protection contre les chocs. En revanche, ils résistent mal à l’humidité. En cross, ils absorbent de l’eau lors des passages de gués, devenant donc très lourds, ce qui risque de causer des frottements, voire la perte d’une guêtre.

Le Kevlar et le carbone sont des fibres synthétiques durables et légères, hautement résistantes aux impacts et aux frottements. En plus, l’entretien est simple et rapide. Certains modèles sont même équipés d’aimants permettant de stimuler la circulation sanguine et lymphatique des membres. 

LA POSE DES PROTECTIONS SUR LE CHEVAL
Les guêtres et autres protections doivent bien sûr être brossées et nettoyées après chaque utilisation et posées sur des membres eux aussi propres et sains. De plus, il est fortement recommandé de doucher les membres de ton cheval après chaque séance car des études montrent que les tendons et les tissus sous-jacents chauffent sous les guêtres et les bandes, ce qui peut être nocif. 

POUR Y VOIR PLUS CLAIR :

Entrée de gamme
Idéal pour les débutants et les petits budgets : Décathlon propose des guêtres de 13 à 35€ mais aussi des bandes et cloches. Le groupe Ekkia propose un large choix à prix très accessibles grâce à ses différentes marques : Norton a une large gamme en néoprène à partir de 15,90€, Riding World commercialise une gamme de protège-tendons multicolores à partir de 17,90€ et C.S.O. propose un modèle de cross en nylon balistique très résistant à moins de 40€.

Budget intermédiaire
Dans une fourchette de prix plus élevée (de 30 à 150€ environ), tu auras vraiment l’embarras du choix ! De grandes marques telles que Lami-Cell, TdeT, Eskadron, Kentucky, Back on Track et LeMieux offrent de vastes gammes de protections et de bandes : de la guêtre d’obstacle classique, en passant par les modèles fourrés en laine d’agneau ou en fourrure synthétique (plus facile d’entretien), doublés d’une mousse à mémoire, ou encore ultra-respirants (chez The Husk, Compositi ou Equilibrium par exemple). Et pour les bandages en gel, le modèle Gel-Eze te reviendra à 33,90€ l’unité et celui de C.S.O. à 69,90€ la paire.

Haut de gamme
Si tu préfères les protections en cuir, certains selliers tels que Devoucoux, Eric Mondange et CWD proposent de très belles guêtres traditionnelles. Par ailleurs, l’artisan sellier Ulysse créé de très jolies guêtres et cloches en cuir et feutre de laine au prix de 140€. Pour sa part, la Maison Hermès propose une élégante gamme de bandes de polo à 105€ avec une attache velcro large et son fameux clou de selle « Hermès Sellier ».

L’italien Zandona propose ses produits à partir de 80€, jusqu’à leurs modèles « Carbon Air » ventilés et rembourrés de gel à 190€, en passant par son modèle « Carbon Air Balance » muni d’aimants pour une meilleure circulation sanguine et lymphatique à 150€. Pour les peaux les plus délicates, certains modèles sont aussi doublés en cuir véritable ou en laine d’agneau naturel.
L’allemand MATTES, reconnu pour la qualité exceptionnelle de ses peaux d’agneau propose des protections personnalisables à partir de 71,30€ et sa gamme « Professionnelle » à 170€.

Enfin, Veredus, leader mondial dans les équipements sportifs équestres haut de gamme. Il propose aussi des protections à partir de 70€ jusqu’à leur ligne personnalisable en carbone à partir de 184€. Il commercialise aussi une ligne « Save the sheep » doublée en mouton synthétique, respectueuse des animaux sans faire de compromis sur le confort.

LES DERNIÈRES INNOVATIONS DE PROTECTIONS POUR TON CHEVAL

Les français d’Ekico ont lancé des guêtres à usage vétérinaire équipées de capteurs permettant d’évaluer les variations de charges sur les membres antérieurs afin d’aider à la détection de boiterie. En effet, une identification précoce tend à améliorer les chances de prévenir un problème plus grave.

Pour conclure, ce type de technologie est en plein développement et leurs guêtres connectées pour les particuliers devraient être lancées en 2022. Elles feront peut-être un jour partie de nos équipements du quotidien pour le bien-être de nos montures ! 

As-tu déjà rencontré des problèmes pour choisir ton matériel ? Laisse-moi un commentaire ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page