Comment remettre son cheval au travail après une pause ?

Que ce soit après les vacances ou une convalescence, la question de la reprise du travail de son cheval est sérieuse. Elle doit être fait de manière progressive. Une pause représente une période de repos saine pour le moral de ton cheval. Elle permet à ton cheval de se régénérer physiquement. Dans le cas d’un repos pour cause de blessure, ton vétérinaire devra bien sûr confirmer que ton cheval est prêt.

Le programme que tu concocteras pour le remettre au travail va dépendre de l’âge de ton cheval, de sa condition physique avant la période de repos, de ta discipline de prédilection et de tes objectifs pour l’année à venir. En effet, un cheval avec une musculature déjà bien construite et un bon niveau d’endurance retrouvera plus rapidement un bon état de forme. Ton programme dépendra aussi évidemment de la durée de la pause. Il va donc falloir te fixer des objectifs concrets avant de commencer. Tu devras adapter le format de tes séances au nombre de jours où tu souhaites monter par semaine. 

La clé pour remettre son cheval au travail est de retonifier progressivement les muscles de la chaîne dorsale et ventrale (dos et abdos). Ensuite, de travailler la condition physique (capacité cardiaque pour retrouver de l’endurance). Puis d’améliorer le souffle de ton cheval sur plusieurs semaines. Et il ne faudra pas négliger de prévoir des jours de repos régulièrement dans ton planning. Qui dit repos ne dit pas cheval au box toute la journée. Il risquerait de souffrir de courbatures et aura donc grand besoin de marcher pour se détendre. Ton cheval pourrait aussi avoir les membres engorgés en restant statique trop longtemps.

Donc pour commencer, il est toujours bon de sa reconnecter avec sa monture. Pendant les quelques premiers jours grâce à un travail à pied par exemple, sans le poids du cavalier sur son dos. De courtes séances de longe sans enrênement peuvent être bénéfiques. La longe est néanmoins à éviter si ton cheval est d’un tempérament chaud afin d’éviter tout risque de claquage ou de blessures. Tu peux donc débuter avec 20 minutes de longe en privilégiant principalement le pas. Puis quelques minutes de trot à chaque main et en augmentant progressivement au fil des jours, tout en variant la taille des cercles. Tu pourras ensuite ajouter un peu de galop après quelques jours en fonction de son souffle et de sa récupération. Des balades calmes peuvent aussi être incluses au programme afin de varier les activités et d’éviter l’ennui du retour au travail.

Une fois l’étape de la longe terminée, tu pourras te remettre en selle. Soyons honnêtes, toi aussi tu as peut-être un peu perdu en endurance et en tonicité musculaire durant les vacances ! Il est donc recommandé d’éviter le trot et le galop assis dans un premier temps, à la fois pour se remettre en condition progressivement et pour économiser le dos de ton cheval. Sois vigilant à sa respiration et attentif à toute transpiration excessive durant les séances. Ces signes te permettront d’évaluer si la reprise du travail est trop rapide.

Une fois en selle, il faut se concentrer à remettre en place les bases. Est-ce que mon cheval est léger au contact ? Est-il réactif aux aides ? Est-il sur les épaules ? Les transitions sont-elles bonnes ? Un travail sur des huit de chiffre en variation d’attitude est un bon exercice pour commencer. Et un travail avec des barres au sol au pas et au trop est aussi très bénéfique pour le renforcement musculaire, et afin de retrouver de la souplesse et de la coordination.   

Voici un exemple de programme à adapter pour remettre au travail ton cheval, si tu peux monter 5 à 6 jours par semaines. Si tu ne peux monter que 3 à 4 jours, la période de remise en forme est plus longue.  La première semaine peut être composée de séances de 20 minutes (10 minutes de pas, 10 de trot). Tu privilégieras une attitude basse et détendue avec peu de figures de manège pour limiter les difficultés. Il faut commencer doucement et dans la décontraction.

La deuxième semaine, tu pourras allonger un peu les périodes de trot et y ajouter des exercices de renforcement musculaires simples : cercles, transitions, travail latéral simple, quelques montées et descente au pas en forêt lors de séances de 25 minutes (10 minutes de pas, 15 minutes de trot et quelques brèves séquences de 3 minutes de travail plus intense : galop, saut, etc.).

Pour la troisième semaine, la durée des phases de trot (l’allure reine pour développer l’endurance) continue de s’allonger progressivement. Ton cheval devrait maintenant être prêt pour un travail un peu plus difficile. À ce stade, tes séances pourront durer 35 minutes (10 minutes de pas, 25 minutes de trot, avec quelques brèves séquences de travail plus intense : galop, saut, travail latéral plus intense, etc.).

Durant la dernière semaine, la durée et l’intensité des séances continuent à progresser avec des séances de 50 minutes. Elles seront composées de 10 minutes de pas, 30 minutes de trot puis 10 minutes plus intenses.

Le maître mot est donc de reprendre progressivement et de rester à l’écoute. Une reprise du travail en douceur aidera à préparer ton cheval physiquement pour les mois à venir. De plus, il gardera un bon moral. 

As-tu des difficultés à remettre ton cheval au travail ? Réponds-moi en commentaire 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page